Egalité dans l’héritage en Tunisie: Imams, vos prêches ne peuvent arrêter la marche de l’évolution

Amal El Mekki

« L’égalité dans l’héritage n’est pas une faveur ». Marche des femmes tunisiennes contre l’inégalité. Mars 2018, Tunis.

« L’Association Tunisienne des Imams de mosquées s’est fermement opposée, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, à la question de l’égalité dans l’héritage, appelant à un même prêche vendredi prochain, 16 mars 2018, dans toutes les mosquées du pays » lit-on dans le huff Maghreb.

Il y a un réel problème avec les hommes religieux et islamistes, entre autres, dans mon pays qu’est la Tunisie.

Dès la naissance, on nous colle à la peau une religion qu’on DOIT accepter et pratiquer jusqu’à ce qu’on devienne, nous femmes, nos propres bourreaux en défendant ces lois qui desservent nos droits les plus élémentaires. Nous finissions même par nous conformer à cette religion dont le modus operandi est la séparation, entre hommes et femmes, entre homosexuels et hétérosexuels, entre religieux et athées, …

En réalité, les Tunisiens ne sont pas aussi pratiquants que cela, mais quand il s’agit d’argent, tous les hommes ou presque deviennent pieux, même les connards qui trompent leurs femmes, qui négligent l’éducation de leurs enfants, qui sont corrompus jusqu’au os, les incestueux, tous deviennent les porte-paroles de Dieu. …Sans doute l’un des miracles de l’Islam.

Cette tyrannie de la religion est devenue insupportable. Pourquoi ne laisse-t-on pas aux femmes le choix de subir ou ne pas subir ces lois sur l’héritage où la femme, dans plus de 90 % des cas , reçoit la petite part ? Pourquoi nous oblige-t-on, nous femmes qui récusons ces lois misogynes, à être « musulmanes » comme ces hommes l’entendent ? Pourquoi n’a-t-on pas le choix même, en tant qu’athées ou agnostiques ou autres, à choisir la religion et les croyances qui nous conviennent à nous, à moi, un choix libre sans pression, aucune ? Quelle valeur a l’article 6 de la Constitution qui est supposé protéger ma liberté de conscience ?

Et voilà que ‘l’association tunisienne des imams de mosquées ‘, que je ne connais guère, appelle à s’attaquer aux revendications d’égalité dans l’héritage ? A un prêche unifié dans toutes les mosquées de la République, plus de 5000 ! C’est énorme !

Ce n’est pas une question d’argent, du moins pas pour moi, c’est une question de principe, réellement.

Y en a marre d’être considérée comme un vagin à protéger jusqu’au mariage, à subir tous les genres d’inégalités dès l’enfance : les filles font le ménage, les garçons, eux regardent la télé, les filles subissent un couvre-feu obligatoire, parfois même à partir de 18h à 23, 24 ans, …Pour certaines, on finit par s’habituer à cette vie carcérale, par « amour à ses parents ». De la servitude volontaire. Quant aux garçons, eux, ils peuvent rentrer quand ils le veulent, … On est élevé dans une société où la femme, malgré les avancées du Code du Statut Personnel depuis l’Indépendance, est considérée comme une citoyenne de seconde classe.

La matrice même de l’inégalité, que nous subissons, que j’ai subi, commence et se dessine dès l’enfance, entre les « deux sexes », sur tous les plans. On grandit handicapées, peureuses, en manque de confiance, « non complètes », …

L’égalité dans l’héritage est une revendication qui dépasse de loin l’acte en lui-même. Elle confirmera notre indépendance vis-à-vis du diktat de la religion et de ses macho-héritiers dans chaque famille où la femme, même la plus méritante, reste inférieure à l’homme, son « tuteur », « chef » de famille.

Imams, tous vos prêches ne peuvent arrêter la marche de l’évolution. C’est votre dernière heure, alors priez autant que vous voulez ; les femmes tunisiennes et les hommes qui les considèrent comme leurs égales ne lâcheront rien. : )

Nous ne lâcherons rien.

J’ai écrit cette petite contribution ce matin pour affirmer et confirmer mon entière solidarité à l’ATFD, à l’AFTURD, à toutes les femmes démocrates et à tous les hommes qui défendent nos droits et celles des générations à venir car l’inégalité entre homme et femme est la matrice même de toutes les inégalités. Il faut que ça cesse.

J’appelle toutes les femmes à écrire, à s’exprimer. Il ne faut pas que ces conservateurs croient qu’ils ont le monopole sur nos vies.

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s