Des médecins courageux dénoncent le test anal à l’encontre de « présumés homoseuxuels » en Tunisie

Capture d’écran 2015-09-26 à 12.46.45
En réaction à la condamnation d’un jeune Tunisien de 22 ans à un an de prison pour homosexualité mardi dernier,  le docteur Zeineb Turki s’est exprimé sur son facebook, ce samedi 26 septembre, pour rappeller le code de déontologie médicale.
Dans sa publication, elle a dénoncé sans équivoque la pratique du test anal utilisée « pour prouver l’homosexualité d’individus » en dehors du cadre de l’agression sexuelle (Que la victime soit un homme ou une femme).
Article 7 du code de déontologie médicale
Un médecin sollicité ou requis pour examiner une personne privée de liberté ou pour lui donner des soins ne peut, directement ou indirectement ne serait ce que par sa seule présence, favoriser ou cautionner une atteinte à l’intégrité physique ou mentale de cette personne ou à sa dignité.
Décret n° 93-1155 du 17 mai 1993, portant code de déontologie médicale. (J.O.R.T n° 40 des 28 mai et 1er juin 1993 page 764)
Bien que l’examen de la marge anale soit un examen usuel de pratique médico-chirurgicale notamment dans le diagnostic de certaines pathologies chirurgicales (Abcès de la MA, fissure de la MA, fistule de la MA, hémorroïdes, etc.) sa pratique par un médecin ne devrait se faire en dehors de ces cas que lors de l’examen d’une victime d’agression sexuelle, après l’obtention de son consentement libre et éclairé.

« Je m’associe aux confrères qui dénoncent la pratique d’un examen de la marge anale sur la demande d’un magistrat en dehors du cadre de l’agression sexuelle (Que la victime soit un homme ou une femme).

J’en appelle également au Conseil de l’Ordre des médecins (CNOM), en tant que garant de la profession, de son éthique et du respect de la déontologie médicale mais aussi au nom de la conscience de condamner avec la plus grande fermeté la pratique d’un tel examen en dehors des cas sus-cités. »

Le docteur Sami Ben Sassi s’est insurgé également contre cette pratique qu’il qualifie de « moyen-âgeuse ». Selon lui, « les médecins légistes doivent refuser de pratiquer ces actes sinon ils peuvent être considérés comme complices de ces crimes assimilables à des viols. »

Les victimes doivent porter plainte auprès du conseil de l’ordre des médecins, ajoute-t-il, car « ce sont les médecins qui devraient s’élever en premier contre ces pratiques barbares médicalement dépassées ».

Pour le docteur Moez Ben Salem, le médecin légiste qui a fait ce test sur le jeune étudiant « a certainement dû oublier une disposition fondamentale du Code de Déontologie ». M. Ben Salem a rappelé sur son facebook que l’article 2 y dispose que «Le respect de la vie et de la personne humaine constitue en toute circonstance le devoir primordial du médecin».

En pratiquant «un test anal» honteux et dégradant, ce médecin n’a pas respecté l’intégrité physique de ce jeune homme. Ce médecin s’est déshonoré.

Je souhaite de tout coeur que le Conseil de l’Ordre des Médecins intervienne pour mettre fin à des agissements dégradants, contraires aux dispositions du Code de Déontologie.

Jusqu’à ce jour, l’ordre des médecins a gardé le silence et n’a émis aucune observation vis-à-vis de cette affaire. Seuls quelques médecins ont osé dénoncer le « test anal », puisque ce sujet reste « tabou » dans une société éminement conservatrice.
Des associations comme Damj pour la justice et l’égalité ainsi que Shams poursuivent leur lutte à l’encontre de ce qu’ils nomment déjà de » test de la honte ».
Selon le président de Damj, « l’article 23 de la nouvelle Constitution tunisienne- adoptée en février 2014-« protège l’intégrité physique et la dignité humaine tandis que l’article 24 dispose clairement que l’État est garant du respect de la vie privée ; ainsi « ce test anal transgresse la Constitution et viole l’intégrité physique des citoyens qui se retrouvent dans ce genre de situation ».
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s