Il y a un mois, Sofiane Chourabi et Nadhir Ktari auraient été dans une prison de Haftar en Libye

interview moutawasset

Ghazi Maala, un homme présenté par la chaine Al Moutawasset comme un expert de la Libye, a donné ce jeudi 7 mai, des détails sur la situation des journalistes tunisiens Sofiane Chourabi et Nadhir Ktari, disparus en Libye depuis le 8 septembre 2014. Selon M. Maala, Ils étaient dans une prison, il y a un mois dans la ville de Al Abyar en Libye.

Al Abyar

Al Abyar

« Depuis un mois, il y a des informations précises selon lesquelles ils sont dans une prison dans la ville de Al-Abyar, sous le contrôle du Conseil militaire ou de ce qu’ils appellent « la police militaire » de Khalifa Haftar. Cette police est dirigée par le colonel Omar Gataani. « 

D’après M. Maala, ces informations proviennent de plusieurs sources libyennes. Quant à la récente déclaration du ministère de la Justice libyen, le 29 avril, affirmant l’exécution des deux journalistes, Ghazi Maala explique que le gouvernement libyen est « complètement déconnecté de ce qu’on appelle l’armée libyenne« .

« Pensez-vous que Khalifa Haftar reçoit les ordres du gouvernement libyen, de Tobrouk ? Interrogez les Libyens, les gens à Ben Ghazi ! Puisqu’il est commandant en chef de l’Armée, sous le pouvoir du parlement, est-ce qu’il reçoit les ordres du chef du gouvernement ? C’est Khalifa Haftar le vrai gouverneur de la région ! Toutes les institutions dans l’Est de la Libye est sous contrôle de Khalifa Haftar. Les conflits entre l’Est libyen, Khalifa Haftar, et les généraux de l’Armée libyenne est une réelle preuve. Le conflit qu’il a avec Fraj El Balassi, un grand leader militaire, il y a des personnes liquidées … « 

Sofiane et Nadhir ont été enlevés à Ajdabiya le 8 septembre 2014. Si les informations de M. Maala s’avèrent vraies, contredisant ainsi les affirmations de l’Etat islamique et du gouvernement de Tobrouk, les deux journalistes auraient été donc emmenés à cette prison, soit à 197 KM au nord, dans l’est de la Libye.

Ces déclarations démentent catégoriquement l’annonce sur twitter des pro-Etat islamique, faite le 8 janvier dernier, au sujet de l’exécution de Chourabi et Ktari. Le ministère de la justice libyen a aussi annoncé en fin du mois d’avril l’exécution de cinq hommes, quatre Libyens et un Egyptien, journalistes de la chaîne de télévision libyenne Barqa TV disparus depuis août 2014 à l’Est. Cela a été aussi confirmée par un un responsable militaire libyen qui a imputé leur assassinat aux terroristes de l’Etat islamique en Libye. Leurs corps auraient été trouvés.

Face à autant de contradictions et de flou médiatique, seule une preuve tangible pourrait faire cesser les spéculations au sujet de Sofiane et Nadhir.

Video de l’entretien entre Maala et Khalil Klai

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s