Tunisie : Des élèves déploient des images d’Hitler et de l’Etat islamique sur les murs de leurs lycées

Hitler à Jendouba

Lors du Bac sport qui a débuté ce lundi 20 avril, des lycéens de Jendouba ont accroché d’énormes banderoles avec la photo de Steve Jobs, celle du drapeau noir  où on peut lire »On ne sera satisfait qu’avec le commandement de Dieu », « Nous arrivons, Jérusalem », « soldats de Dieu », « Il n’y a de dieu que le Dieu » … Dans un autre lycée du même gouvernorat, c’est plutôt Hitler qui était à l’honneur, avec le drapeau allemand. Une autre banderole, encore plus choquante dans un lycée de la ville de Kairouan, des lycéens ont reproduit la scène des exécutions de l’Etat islamique.

Steve Jobs Daech

Au lycée Jeunes filles de Kairouan, des lycéens ont déployé une banderole avec la représentation de l’exécution d’hommes égorgés en tenues oranges ou brûlés vifs rappelant la scène du pilote jordanien Muath El Kasessba,..

Capture d’écran 2015-04-21 à 19.51.50

 

Y a quelque chose qui tourne pas rond chez nous, Tunisiens. En mai 2012, j’ai eu un entretien avec le député Abderraouf Ayadi. A la vue d’une affiche satirique dénonçant les projets de loi comme SOPA et PIPA portant atteinte à la liberté d’expression avec l’image d’Hitler qui s’en réjouit, l’ex-SG du CPR la regarde et puis se retourne vers moi pour me dire qu’il “respecte et aime Adolphe Hilter ».

Au début je croyais que c’était une blague, mais non, M. Ayadi a même argumenté son amour et son admiration pour Hitler, « Il n’a rien fait contre les arabes, » m’a-t-il dit. Il a ensuite rajouté, avec un air savant, que « durant la Deuxième Guerre mondiale, la situation en Tunisie s’est même améliorée avec la venue des Allemands ». Choquée, je regardais M. Ayadi et je voyais qu’il était nullement question d’humour, ni d’humour noir non plus. Il était bien sérieux.

Comment un militant comme M. Ayadi, qui a combattu la dictature de Ben Ali puisse-t-il “respecter” le génocidaire Hitler ?

Ce qui est étonnant, c’est que, quand je racontais ça, tout le monde s’en foutait et me disait que c’est « normal » puisque « Hitler n’est pas aussi mauvais que ça. »

Aujourd’hui, des élèves déploient sur les murs de leurs lycées des images d’Hitler et d’exécutions de l’Etat islamique. Et parfois quand je passe à Tunis,dans les ruelles, je vois aussi des croix gammées. Et ça ne dérange personne. Bref, y a quelque chose qui tourne pas rond chez nous.

Blog. Lilia Weslaty

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s